Règlement sur la formation et l’expérience clinique requises des infirmières pour l’évaluation des troubles mentaux

Définition

Évaluer les troubles mentaux est une activité réservée aux infirmières qui détiennent une formation universitaire et une expérience clinique en soins psychiatriques déterminées par un règlement de l’OIIQ. Cette activité réservée est partagée avec le médecin, le psychologue* et avec le conseiller d’orientation** habilité par son ordre professionnel. Le diagnostic demeure la prérogative des médecins.

« L’évaluation du trouble mental dans le contexte de la réserve d’activités consiste à porter un jugement clinique, à partir des informations dont le professionnel dispose, sur la nature des « affections cliniquement significatives qui se caractérisent par le changement du mode de pensée, de l’humeur (affects), du comportement associé à une détresse psychique ou à une altération des fonctions mentales » [OMS, 2001] et à en communiquer les conclusions. Cette évaluation s’effectue selon des classifications reconnues des troubles mentaux, notamment les deux classifications les plus utilisées actuellement en Amérique du Nord, soit la Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes (CIM) et le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM). » (OPQ, 2013)

 

Selon une perspective de soins infirmiers, l’évaluation des troubles mentaux s’inscrit dans la suite de l’activité réservée concernant l’évaluation de la condition physique et mentale d’une personne symptomatique et constitue un approfondissement des connaissances et des compétences dans le domaine des soins infirmiers en santé mentale et psychiatrique.

Conditions

L’évaluation des troubles mentaux est considérée comme étant à risque de préjudices graves. « La confirmation de la présence d’un trouble mental présente un caractère quasi irrémédiable; elle est susceptible d’entraîner la perte de droits, tels l’exercice de l’autorité parentale, la gestion des biens, etc. La personne atteinte peut être victime de stigmatisation » (OPQ, 2013).

Ainsi, la réalisation de cette activité comporte un degré de complexité et de technicité qui requiert des connaissances et des compétences particulières. Il est également spécifié qu’une formation clinique complète et approfondie relative à une clientèle présentant un trouble mental est essentielle, du fait qu’elle permet l’intégration de l’ensemble des connaissances et habiletés nécessaires (OPQ, 2013).

Réglementation

Le Règlement sur la formation et l’expérience clinique requises des infirmières pour l’évaluation des troubles mentaux détermine le contenu de la formation universitaire et l’expérience clinique en santé mentale et en soins psychiatriques requis pour obtenir de l’OIIQ l’attestation qui permet à l’infirmière d’évaluer les troubles mentaux.

Les conditions pour obtenir l’attestation d’exercice en évaluation des troubles mentaux sont les suivantes :

  • Avoir suivi avec succès une formation universitaire de 2e cycle en sciences infirmières dans le domaine de la santé mentale et des soins psychiatriques dont le contenu est décrit à l’annexe I du Règlement.
  • Posséder une expérience clinique constituée d’au moins 840 heures auprès de personnes nécessitant des soins infirmiers en santé mentale et en psychiatrie.

Actuellement, seules les constituantes du réseau de l’Université du Québec offrent le programme de formation répondant aux exigences décrites à l’annexe I du Règlement.

Pour consulter le programme de maîtrise en sciences infirmières (santé mentale et soins psychiatriques) : UQAC, UQAR, UQAT, UQO, UQTR.

Disposition transitoire

Durant une période transitoire d’une année, soit du 6 mars 2014 au 6 mars 2015, l’infirmière qui répond aux trois conditions de l’une des deux modalités suivantes pourra obtenir une attestation les habilitant à évaluer les troubles mentaux :

1re Modalité

2e Modalité

  • Vous êtes titulaire d’un diplôme universitaire de 2e cycle délivré par une université canadienne en sciences de la santé, en sciences de l’éducation ou en sciences humaines dans un domaine connexe à la santé ou aux relations humaines.
  • Vous avez exercé au moins 3 360 heures au cours des 5 dernières années en soins infirmiers auprès de personnes présentant un trouble mental dans le cadre d’une pratique où vous avez participé au processus d’évaluation des troubles mentaux.
  • Vous avez complété avec succès une formation d’au moins 225 heures portant sur les méthodes de recherche, l’intégration des données probantes à la pratique clinique et l’utilisation des outils psychométriques; la psychopathologie des troubles mentaux et des troubles concomitants; la psychopharmacologie et les traitements biologiques.
  • Vous êtes titulaire d’un baccalauréat en sciences infirmières délivré par une université canadienne ou d’un baccalauréat par cumul de certificats délivré par une université canadienne dans un domaine relié à la santé ou aux relations humaines et comprenant au moins 30 crédits en sciences infirmières.
  • Vous avez exercé au moins 10 080 heures au cours des 10 dernières années en soins infirmiers auprès de personnes présentant un trouble mental dans le cadre d’une pratique où vous avez participé au processus d’évaluation des troubles mentaux.
  • Vous avez complété avec succès une formation d’au moins 225 heures portant sur les méthodes de recherche, l’intégration des données probantes à la pratique clinique et l’utilisation des outils psychométriques; la psychopathologie des troubles mentaux et des troubles concomitants; la psychopharmacologie et les traitements biologiques. Cette formation peut avoir été acquise dans un établissement d’enseignement universitaire ou dans un établissement privé auprès d’un formateur qui est un professionnel habilité à évaluer les troubles mentaux.

Pour soumettre une demande d’attestation d’exercice en évaluation des troubles mentaux :

514 935-2501 ou 1 800 363-6048, option 2

Author Info

Mylène Des Becquets